Le chapon Fermier d’Auvergne

Le chapon Fermier d’Auvergne

Chapon fermier d'AuvergneLe chapon fermier d’Auvergne s’invite pour les fêtes.

Sans les romains, nous n’aurions jamais connu cette volaille d’exception à la chair tendre, fine et moelleuse. Ils furent les premiers à avoir l’idée de castrer des coqs et ainsi naquit le chapon.
Surtout présent sur les tables de fin d’année, le chapon fermier d’Auvergne Label Rouge est issu d’une souche rustique à croissance lente et est spécialement élevé depuis fin juin début juillet pour les fêtes, pendant 150 jours.
Castré avant 7 semaines, le chaponnage permet de supprimer les sécrétions hormonales, ce qui développe la masse musculaire et graisseuse. Le chapon fermier d’Auvergne est élevé dans des bâtiments lumineux d’environ 400 m2 (à six par m2) avec accès en plein air dans des parcours herbeux. Il profite d’une alimentation 100 % végétale dont 75 % de céréales.

Avec un chapon fermier d’Auvergne, vous êtes sûr de choisir une volaille de haute lignée, garantie par des signes de qualité et d’origine, en plus du label rouge, il bénéficie d’une identification géographique protégée depuis 1996.
Au-delà de son caractère festif, le chapon fermier d’Auvergne est principalement reconnu pour son goût plus subtil et sa chair délicate, il possède de remarquables qualités nutritionnelles (230 kKcal/100g), il est riche en protéines (17g), en lipides (17g) et en vitamines B1-B2-B6 et en minéraux (calcium, magnésium, fer et phosphore). Sa forte teneur en acides gras insaturés participe au bon fonctionnement de notre appareil cardiovasculaire.

Comment reconnaître un bon chapon fermier d’Auvergne ?

Il doit posséder une forme plutôt rebondie, au niveau des cuisses, sa peau doit avoir un grain fin, et il doit être légèrement gras et doux au toucher.

Vous pouvez conserver votre chapon en le mettant dans un torchon ou du papier sulfurisé et en le plaçant au réfrigérateur. Sa chair est si délicate et goûteuse qu’il ne supporte pas les préparations trop puissantes. Le chapon fermier d’Auvergne, effilé ou prêt à cuire, se prête à toutes les préparations, au four, poché ou à la cocotte. Le goût du vrai n’est plus une folie, le chapon fermier d’Auvergne offre une chair tendre si la cuisson est bien menée, et c’est l’assurance de se délecter d’environ 3 Kg de plaisir gustatif.

Recette du Chapon fermier d’Auvergne farci :

Ingrédients pour 6 à 8 personnes :
Un chapon 3 kg (env.300 gr par pers.),
Beurre ramolli,
Farce : 150 gr de moelle de bœuf,  100 gr de lard fumé, 3 boudins blancs,  150 gr de champignons de Paris, 100 gr d’oignons hachés, 150 gr de mie de pain, 3 jaunes d’œufs, Fines herbes, sel, poivre.

Préparation (20 mn) :
L’important pour le chapon est la qualité du produit et la qualité de la cuisson, cette dernière doit être longue, non agressive, à 180°C. On peut badigeonner le chapon avec du beurre ramolli à l’aide d’un pinceau sur toute la surface de la peau et il doit être arrosé régulièrement toutes les 10 minutes, et si possible farci, ce qui le gardera moelleux et juteux. Préparation de la farce : Mélanger les 150 gr de moelle de bœuf, les 100 gr de lard fumé, 3 boudins blancs coupés en dés et mélangés avec 150 gr de champignons sautés à la poêle avec les 100 gr d’oignons hachés. Rajouter à la préparation 150 gr de mie de pain, les 3 jaunes d’œufs et les fines herbes, saler et poivrer. Coudre l’avant du chapon, le farcir et coudre ensuite l’arrière, cuire le chapon.

Temps de cuisson : environ 3 heures

La volaille au goût de l’été

La volaille au goût de l’été

terrine-soleilEt si le bonheur c’était d’être bien dans son assiette… de charcuterie de volaille !

Adopter la « Summer attitude » c’est embarquer pour les saveurs et tous leurs bonheurs. L’été est une saison où l’on cuisine différemment, plus simplement, c’est le temps du barbecue et des salades fraîcheurs. Cet été, la volaille va vous épater entre textures et saveurs originales.

Pour répondre à une demande croissante de produits à base volailles, Allier volailles vous propose une charcuterie crue et cuite de saison.

Avec l’été, voilà des préparations à base de volailles fraîches qui explosent de saveurs, épicées, sucré-salé, orientales : les brochettes marinées au curry, le poulet semi désossé au paprika, les saucisses au curry, les traditionnelles chipolatas aux herbes, sans oublier les merguez de volaille au piment d’espelette…

 

Plus légère, plus saine, La viande de volaille est idéale pour conjuguer plaisir et santé. Allier Volailles vous propose une charcuterie de volaille diététiquement saine, moins calorique, plus légère, c’est l’été, et il n’est pas question de se priver.

Poulet, dinde, pintade et canard sont devenus les incontournables des barbecues et des pique niques.

Ne pas oublier de mettre dans son panier, des tranches de jambon de dinde, une terrine aux noisettes, ou des rillettes de volailles plus légères mais toute aussi goûteuses. Une table d’été ne ratera pas son entrée avec la terrine saveur du sud aux tomates confites et olives noires, une véritable tranche de plaisir estival. Par exemple, une salade de foies de volailles aux haricots verts réveillera les papilles en vous changeant de l’inévitable salade de tomates. Avec Allier Volailles la fraîcheur et le goût sont de mises. Les saucisses de volailles permettent toutes les variations gustatives, les brochettes sont dorées à point, les salades estivales regorgent d’explosivité. Chaque recette c’est un peu de nous et beaucoup de vous !

Et si vous n’avez jamais goûté un saucisson de volaille, laissez vous tenter par le « Gallichon » un saucisson 100 % volaille léger, avec 5% de matières grasses, rehaussé d’une petite pointe d’ail, la véritable réussite de vos apéros…

Une lumière, un parfum, des amis, l’été est propice à la détente, et même à la nonchalance, alors prenez le temps de savourez nos préparations créatives, festives, équilibrées et inspirées qui invitent au partage et apportent du soleil dans vos assiettes.

Le poulet fermier d’Auvergne

Le poulet fermier d’Auvergne

Le terroir généreux de l’Auvergne célèbre pour Vercingétorix et ses fromages est aussi le berceau du poulet fermier. Un poulet, de l’air, de l’herbe, du vent… et du temps. Cela est nécessaire et indispensable pour élever un poulet de grande lignée.

Découvrez le poulet fermier « Made in Auvergne »

Au printemps les poulets Fermiers profitent à plein poumon de leurs espaces herbeux, ils se gorgent de bienfaits naturels. C’est la bonne période, ils sont au top, ils atteignent leur plénitude, ils sont charnus à souhait !

coq-articleFacile de reconnaître un poulet fermier « Made in Auvergne ». Il est issu  d’une souche rustique à croissance lente et résistante, il est élevé pendant un minimum de 81 jours soit deux fois plus de temps qu’un poulet standard. Il est nourri à 75 % de céréales sans OGM, sans aucun additif, ni conservateur. Il s’ébat dans de vaste parcours herbeux et ombragé, il bénéficie de plus de temps et d’espace, du coup, il produit plus de muscle qui lui permettra de demeurer plus ferme à la cuisson.

Vous trouverez chez votre volailler des poulets fermiers jaune ou blanc, d’un poids allant de 1,4 kg à 1,7 kg en moyenne et dispose d’une date limite de consommation de 10 à 14 jours après abattage. Mais surtout il est reconnaissable à son Label rouge et son Identité Géographique Protégé, signes et gage de qualité.

Le Poulet Fermier d’Auvergne est un gallinacé qui n’en fait jamais trop, en plus d’être Auvergnat il est excellent pour votre santé, en effet un poulet fermier d’Auvergne, c’est plus de protéines, moins d’eau, moins de lipides, un équilibre juste en acide gras, un apport de minéraux et de vitamines B (B3, B1, B6)… et juste 117 Kcal pour 100 g.

Soyez locavore, n’oubliez pas vos racines !

Poulet fermier aux pommes de terre, simplissime.

2014-p-poulet-pdt-okIngrédients : Un poulet fermier d’Auvergne de 1,5 kg. 800 gr de pommes de terre (charlotte), 2 tomates, 1 oignon, 1 bouillon cube de volaille , 1 verre de vin blanc de Saint Pourçain AOC, thym, laurier, sel, poivre.

Préparation : Découper les pommes de terre en rondelles, les disposer dans un plat allant au four, ajouter les 2 tomates coupées en morceaux et l’oignon émincé. Délayer le cube de bouillon dans un verre d’eau et rajouter le verre de vin blanc dans le plat, saler, poivrer et disposer une branche de thym et une feuille de laurier.

Poser le poulet fermier sur les pommes de terre, saler et poivrer. Faire cuire au four à feu moyen pendant 1h 15 et augmenter le thermostat pendant 15 mn afin de faire dorer le poulet.

Conseil : Arroser toutes les 15 mn avec le jus de cuisson pour faire colorer le poulet et lui éviter de se dessécher.

© allier-volailles 2018 - mentions légales - politique de confidentialité
pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière. www.mangerbouger.fr

Notre site utilise un cookie temporaire

En savoir plus