Le poulet Bourbonnais.

Le poulet Bourbonnais.

ruban

ON NE NAIT PAS POULET D’EXCEPTION, ON LE DEVIENT.

Le poulet Bourbonnais, c’est toute une histoire… Elle débute à la fin du XIXème siècle au cœur du bocage bourbonnais. Les métayers, nombreux dans cette province, se sont employés à développer une production de qualité pour en tirer des revenus substantiels, revenus qu’ils n’avaient pas à partager avec le propriétaire. Dans ce terroir préservé, où se mêlent à l’infini bocages et prairies, se révèle la vraie nature du Poulet Bourbonnais. Les caractéristiques du poulet Bourbonnais ont été définis en 1917 et ont été reconnues par le ministère de l’agriculture : Le poulet Bourbonnais est indentifiable par son étiquette et son ruban bleu, blanc, rouge. Sur chaque volaille une étiquette est apposée avec le nom et les coordonnées de l’éleveur.

Le poulet Bourbonnais aime vagabonder entre champs et prairies. Particularité unique en Bourbonnais, il est élevé en cabane en bois sur plancher avec parcours en semi liberté sur près de 3000 m2.

pb-groupe-arbre

Le poulet bourbonnais…

pb-herbe

… est élevé en plein air…

pb-gros-plan-groupe

…se nourrit de céréales…

pb-poulets-arbre

… une vie saine…

pb-coq-poule-ext

… pour donner le meilleur.

 

 

 

 

 

 

« Le temps, la nature, l’espace… j’ai la sensation de faire véritablement mon métier d’éleveur » (FP éleveur de poulet Bourbonnais). Les éleveurs se sont engagés à lui fournir une alimentation 100 % végétale composée de 80 % de céréales moulues ou concassées et d’un ajout de compléments minéraux et vitaminiques. Le poulet complète son ordinaire céréalier d’insectes, de vers, de baies, de cailloux et mollusques.
Le poulet Bourbonnais bénéficie d’une croissance plus lente. Durant les dernières semaines, les éleveurs vont lui parfaire son engraissement avec un régime lacté afin de donner plus de moelleux et de persillé à la chair.

Autant d’attentions en font un mets d’exception. Laissez vous surprendre par son authenticité, sa chair fine, moelleuse, juteuse, savoureuse et goûteuse. « Impossible de se tromper, le poulet du Bourbonnais est unique, il est immédiatement reconnaissable à cette légère veine de gras qui donne tout son moelleux à sa chair » (Jean Jacques BARBOT restaurant l’Alambic .Vichy (03) ). «Et en plus, Il a ce petit goût de bouillon et de laitage qui font la différence avec les autres poulets dits standards » ajoute-t-il. Le poulet Bourbonnais est aussi à l’aise en cocotte qu’au four, mais quoi qu’il en soit, le choisir c’est sur la qualité.pb-assiette

Le poulet Bourbonnais né sur la terre des rois ne peut être banal.

Le poulet Bourbonnais, qu’il a donc fière allure !
Dressé sur ses ergots, le dos bien incliné,
Il porte avec orgueil, magnifique parure,
Un camail herminé, finement ciselé.
Il est en harmonie avec notre bocage
Elégant et varié, aux doux vallonnements.
So corps bien dessiné joue dans ce paysage
Et ses courbes dodues s’y fondent doucement.
Depuis bien des années, au creux de nos herbages,
Il s’ébat librement, nourri au grain de choix.
Peu à peu, en un long et subtil affinage,
Sa chair deviendra ferme et suave à la fois.
Enfin il est à point. Vite qu’on le déguste !
Le voici devant vous, replet, appétissant.
Son goût et son parfum forment un accord juste.
Le poulet Bourbonnais, qu’il est donc succulent !
R.D.
Poulet Bourbonnais rôti à la moutarde

poulet-roti6 pers. – cuisson : 50 mn – préparation : 5 mn
Ingrédients : 
1 poulet bourbonnais
moutarde de Charroux
3 gousses d’ail, sel, poivre.

Préparation :
Saler, poivrer l’intérieur du poulet, y ajouter 3 gousses d’ail écrasées.
Badigeonner toute la peau de la volaille avec de la moutarde de Charroux (ou de la moutarde à l’ancienne)
Faire cuire à la rôtissoire
Servir avec des pommes de terre sautées ou un gratin de courgette

La pintade fermière d’Auvergne

La pintade fermière d’Auvergne

pintades-groupe

Il est temps de la déguster ou de la découvrir, nous sommes en pleine saison !

Exotique et délicieuse, originaire d’Afrique, la pintade était un met fort apprécié des Romains.

Appelée « poule de Numidie » chez les romains, « poule de Turquie » à la chute de l’empire Bizantin, « poule d’Inde » au XVe, elle devint « pintado » en Espagne (signifiant « bien fardée »). Un nom donné pour son casque en pointe sur la tête et les deux barbillons rouges entourant son bec.

Aujourd’hui, la pintade est principalement élevée en France et tout particulièrement en Auvergne. Les éleveurs Auvergnat ont su préserver ses qualités gustatives liées à son origine sauvage, sa chair ferme à la saveur musquée, son goût se situe à mi-chemin entre la volaille et le gibier.

Reconnaissable par son Label Rouge et son Indication Géographique Protégée, elle est une véritable révélation dans l’assiette. La Pintade Fermière d’Auvergne élevée par Allier Volaille est une viande riche en protéine avec 23 grammes pour 100 grammes. C’est un bon aliment pour la musculation..

La pintade est idéale pour 4 convives (de 1.1 à 1.4 kg). Elle apprécie tous les modes de cuisson, rôtie, braisée, en fricassée, en papillotes, à la vapeur ou bien encore confite. Elle se marie aussi bien avec des fruits ou des champignons.

Allier volailles vous propose aussi des découpes : cuisses, filets et suprêmes.

Conseil de chef : faîtes la rôtir bardée de lard fumé, sortez la pintade du réfrigérateur ½ h avant cuisson (les chocs thermiques rétractent les chairs)

© allier-volailles 2018 - mentions légales - politique de confidentialité
pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière. www.mangerbouger.fr

Notre site utilise un cookie temporaire

En savoir plus